La rue de Courcelles à l’angle du boulevard Berthier et de la rue Le Chatelier

A droite un hôtel particulier d’angle. A gauche les peintres Jean-François Raffaëlli (1850-1924) puis Raymond Woog (1875-1949) vécurent au 2n° 202 dans la plus petite des deux maisons. (Photo Archives de Paris)

De nos jours, à droite l’immeuble de bureaux de 7 étages date de 1966, avec au sommet un appartement surplombé d’une terrasse, et à gauche un vaste immeuble au 200-202 rue de Courcelles de 1984 (architecte Raymond Ichbiah) qui contient près de 50 logements sur 7 étages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.